25/06/2011

7) Allégorie de la province de Namur

 

Cinquantenaire-b008.jpg

 Arcades du Cinquantenaire, Bruxelles - La province de Namur, par Guillaume de Groot, 1905

 

 

J'aime particulièrement cette allégorie (1) de la province de Namur à l'Arcade du Cinquantenaire à Bruxelles. Il s'agit d'une sculpture en bronze réalisée par l'artiste Guillaume de Groot (Bruxelles, 1839 - Uccle, 1922). Les provinces belges y ont chacune leur sculpture (ceci à l'époque où nous avions 9 provinces en Belgique), mais celle de Namur a la sculpture la plus sensuelle. Eh oui, cela date du temps où il y avait encore des troupeaux de chèvres le long de la Meuse...

 

 

fille nue,sculpture,namur,province de namur,cinquantenaire,bruxelles,allegorie


Photos copyright Eric Itschert/Sabam

 

(1) "Allégorie, s. f. Sorte de métaphore continuée (...). Ouvrage dans lequel on représente un objet pour donner l'idée d'un autre. L'apologue et la parabole sont des espèces d'allégories." (E.Littré et A. Beaujean, dictionnaire de la langue française) Allégorie: figure servant de comparaison pour donner l'intelligence d'un autre sens que l'on n'exprime point.

6) La Colonne du Congrès à Bruxelles

 

♥ Archives - Note du 16-03-2011 

 

colonne du congres,joseph poelaert,bruxelles,europe,liberte de la presse,liberte de l enseignement,democratie,vote

 Photos copyright Eric Itschert

 

 

Continuons notre flânerie à Bruxelles. C’est le printemps, il fait beau, c’est le moment de sortir de l’atelier et de prendre l’air. J’aime ma ville, il y fait bon vivre, j’y habite depuis bien longtemps ! Elle est l’exemple type d’une convivialité possible entre personnes de toutes origines, de toutes classes sociales et de toutes cultures. N’oublions jamais que la Belgique fut une des pionnières pour réaliser l’unité de l’Europe aux richesses linguistiques et culturelles si différentes !

 

Un autre des symboles forts de la Belgique unie chère à mon cœur est la Colonne du Congrès. Elle a été élaborée par l’architecte Joseph Poelaert entre 1850 et 1859. Cet architecte réalisa des effets de polychromie grâce à la différence des matériaux utilisés : bronze, cuivre, pierre blanche, pierre bleue.

 

 

colonne du congres,joseph poelaert,bruxelles,europe,liberte de la presse,liberte de l enseignement,democratie,vote

 

 

 

 

Cette colonne commémore l’œuvre constitutionnelle du Congrès National convoqué au lendemain de la Révolution de 1830. Au pied du monument brûle la flamme du soldat inconnu. Les quatre figures féminines qui entourent le socle représentent les quatre libertés garanties par la Constitution belge (1) : la liberté des cultes, la liberté d’association, la liberté de la presse et celle de l’enseignement. Deux de ces libertés sont bien malmenées de nos jours, et ceci de manière fort insidieuse. La liberté de la presse est malmenée car peut-on encore parler de liberté de la presse si celle-ci se retrouve aux mains d’une minuscule oligarchie et se contente de dire ce qu’on lui dit de dire ? Et s’il n’y a presque plus de presse indépendante peut-on encore parler de démocratie ? Et que vaut la liberté de l’enseignement si on n’a plus les fonds pour enseigner ? Enfin que vaut une démocratie où l’électeur est tellement peu instruit qu’il ne réalise plus très bien les enjeux des élections ni pour qui il vote ? (2)

 

 

colonne du congres,joseph poelaert,bruxelles,europe,liberte de la presse,liberte de l enseignement,democratie,vote

 

 "La croisée des chemins"

 


(1) Notre Constitution, avant d’être salopée par des politiciens pour leur seul profit et la division du peuple, était un modèle du genre ! Elle servit de modèle à bien des nouvelles démocraties, dont la Roumanie lors de sa naissance…

 

(2) J'éprouve actuellement une immense tristesse face aux catastrophes que le courageux peuple japonais doit endurer, et une colère froide contre les lobbys nucléaires et leurs mensonges répétés. L'homme a la mémoire courte à l'échelle de sa propre vie, mais la radioactivité, elle, a la vie quasi illimitée à l'échelle de la vie de nos civilisations. A l'allure où nous empoisonnons nos terres depuis 1945, il n'en restera bientôt plus grand-chose pour les générations futures. J’ai toujours milité contre le nucléaire. Le nucléaire ne coûte plus rien en Belgique? C'est un mensonge régulièrement distillé par nos médias qui m'indigne. En fait nous laissons une ardoise cauchemardesque à nos enfants: le démantèlement de centrales obsolètes et la gestion des déchets que nous avons engendrés… 




colonne du congres,joseph poelaert,bruxelles,europe,liberte de la presse,liberte de l enseignement,democratie,vote

 

 

colonne du congres,joseph poelaert,bruxelles,europe,liberte de la presse,liberte de l enseignement,democratie,vote

 

 

 

colonne du congres,joseph poelaert,bruxelles,europe,liberte de la presse,liberte de l enseignement,democratie,vote

 

colonne du congres,joseph poelaert,bruxelles,europe,liberte de la presse,liberte de l enseignement,democratie,vote

 

 

 

5) Les sculptures du Jardin botanique de Bruxelles

 

 

botanique_1052b.JPG

 

 

Le jardin botanique était parsemé de sculptures réalisées par de grands artistes du 19e siècle. Des 52 sculptures en bronze installées à l’époque il n’en reste plus que 30 ! Au départ la commande fut faite aux sculpteurs Constantin Meunier et Charles Van der Stappen, qui réalisèrent les maquettes de leurs projets. Ils imaginèrent des fontaines, des candélabres et des sculptures s’inspirant de sujets animaliers, botaniques ou en référence aux sources, aux quatre saisons et aux quatre âges. Puis ils partagèrent le travail et en confièrent la réalisation aux sculpteurs en vue à l’époque : Emile Namur, Jean Hérain, Jean-Marie Gaspar, Jules Lagae, Julien Dillens, Léon Mignon, Paul Dubois, Pierre Braecke, Victor De Haen, Victor Rousseau pour en citer quelques-uns.

 

 

 

emile namur,jean herain,jean marie gaspar,jules lagae,julien dillens,leon mignon,paul dubois,pierre braecke,victor de haen,victor rousseau,botanique,jardin botanique,bruxelles,sculpture

 

« Le Tigre » par Jean Hérain

 


 

 

 

emile namur,jean herain,jean marie gaspar,jules lagae,julien dillens,leon mignon,paul dubois,pierre braecke,victor de haen,victor rousseau,botanique,jardin botanique,bruxelles,sculpture

 

Perroquet au sommet d’un candélabre en bronze sculpté par Victor Rousseau


 

 

 

emile namur,jean herain,jean marie gaspar,jules lagae,julien dillens,leon mignon,paul dubois,pierre braecke,victor de haen,victor rousseau,botanique,jardin botanique,bruxelles,sculpture

 

« La Panthère », par Jean-Marie Gaspar (Arlon, 1861 - Uccle, 1931)

 

 

 

Commentaires 2

serait-il possible d'en savoir plus sur Jean Marie Gaspard et sa sculpture "la panthère" car pour un travail de fin d'année j'ai choise comme sculpture cette panthère-ci de Jean Marie Gaspard mais je ne trouve rien dessus .... merci bien

Écrit par : tao | 31.05.2011

Toutes mes excuses pour cette réponse tardive, mais j'ai eu des problèmes d'ordinateur. Malheureusement je ne peux pas vous aider car je n'ai pas plus d'informations sur ce sculpteur. C'est chouette de choisir un sujet pareil, mais ce n'est pas facile! Bonne journée :)

Écrit par : Eric | 15.06.2011